Toilettes sèches publiques : Quelles sont les règles à respecter ?

Mettre en place des toilettes sèches chez soi est une bonne idée pour réaliser d’importantes économies d’eau. Il s’agit d’une pratique avantageuse pour l’environnement. Mais son installation implique le respect de quelques directives réglementaires. Quelles sont les règles à respecter pour utiliser les toilettes sèches publiques ?

Avoir un permis de construire 

Le permis de construire est connu pour être un acte administratif obligatoire pour tous les projets de construction. Cela suppose que toutes les constructions nouvelles, y compris les toilettes sèches, doivent préalablement faire l’objet d’un permis de construire. 

Lire également : Bagages à main avec ryanair: quelles sont les dimensions ?

Il est possible de recourir aux services de professionnels pour la construction. Wombat Systèmes conçoit et installe les toilettes sèches publiques aux collectivités sans difficulté. Elle s’implique ainsi dans la préservation de l’environnement et l’adoption de pratiques écologiques. 

Ceci dit, on recommande de se renseigner auprès des autorités locales. L’idée est de vérifier les exigences spécifiques concernant les permis et autorisations nécessaires pour installer des toilettes sèches publiques. Ainsi, en fonction des renseignements obtenus, les démarches à entreprendre pour obtenir le permis de construire vous seront communiquées.

Dans le meme genre : Quel est le but du 3ème pilier?

S’assurer que les toilettes sèches publiques ne sont pas nuisibles pour le voisinage 

Les toilettes sèches peuvent être installées tant qu’elles n’entraînent aucune nuisance pour le voisinage ni pour l’environnement. La nuisance peut se décliner en:

  • Nuisance olfactive; 
  • Nuisance visuelle.

Cela signifie que les toilettes sèches ne doivent pas être à l’origine de rejets liquides ailleurs que sur la parcelle des propriétaires. Il en est de même pour la pollution des eaux de surface ou souterraines. Veillez donc à ce que les toilettes sèches publiques soient bien conçues pour garantir la sécurité et l’hygiène des utilisateurs. Le matériau de construction et les normes d’installation doivent être conformes aux réglementations.

Prévoir une cuve étanche pour la  vidange des toilettes et une aire étanche 

Si les toilettes sèches assurent ensemble les urines et les fèces, il est important que les déchets soient mélangés à un matériau organique. Comme matériau organique, il est possible de préférer:

  • La sciure de bois;
  • La sciure de foin. 

Avec ce matériau organique, la production du compost sera plus facile. Prévoyez dans ce cas une cuve étanche dans laquelle seront collectés les déchets. Il est nécessaire de les collecter dans la  cuve étanche, qui sera régulièrement vidée sur une aire ne produisant aucun écoulement.

Le compost qui va en résulter sera valorisé sur la parcelle privée, sans occasionner de nuisances pour les habitations de la zone. 

Cependant, lorsque les fèces sont traitées par séchage, l’urine doit rejoindre le système de traitement des eaux usées ménagères selon les dispositions en vigueur dans votre commune. Retenez que la cuve étanche est conseillée pour éviter toute source de pollution. Pensez également à une aire étanche à l'abri des intempéries, sur laquelle vont être déversés les déchets.