Quel est le but du 3ème pilier?

Confortablement installés dans le présent, il est souvent aisé d’oublier que le futur se construit aujourd’hui, notamment en ce qui concerne votre sécurité financière. En Suisse, le système de prévoyance repose sur le concept des trois piliers, chacun ayant un rôle précis dans l’assurance d’un niveau de vie décent à la retraite, ainsi qu’en cas d’invalidité ou de décès. Le troisième pilier, sujet de notre exploration, est une forme de prévoyance privée stratégique et avantageuse, complétant les deux premiers piliers – l’AVS (Assurance Vieillesse et Survivants) et la prévoyance professionnelle.

Raison d’être du 3ème pilier

Imaginez une pièce de théâtre où votre retraite serait la scène principale. Le premier et le deuxième pilier sont les acteurs principaux qui assurent la base du spectacle, mais c’est le troisième pilier qui vient sublimer la performance, ajoutant profondeur et richesse au tableau final.

Pour en savoir davantage sur le troisième pilier et ses spécificités, je vous invite à consulter ce lien https://www.net-work.fr/tout-savoir-sur-le-3eme-pilier/.

La prévoyance individuelle liée (pilier 3a)

Le pilier 3a est le complément idéal pour toute personne active souhaitant renforcer sa prévoyance. C’est un mécanisme d’épargne défiscalisé qui vous permet de capitaliser une somme d’argent tout au long de votre vie active. Ce capital est ensuite accessible à la retraite ou dans certaines situations spécifiques, telles que l’acquisition d’un logement principal. Les versements sont plafonnés, mais les avantages fiscaux et le taux d’intérêt généralement plus élevé que sur un compte épargne standard en font une option très attrayante.

La prévoyance individuelle libre (pilier 3b)

Quant au pilier 3b, il offre une flexibilité encore plus grande. Sous forme de compte d’épargne, d’assurance vie ou de placements divers, il n’impose pas de limite de montant annuel et permet un retrait de capital à tout moment. Cependant, les avantages fiscaux sont moindres par rapport au pilier 3a et le capital est sujet à imposition annuelle.

3ème pilier : limites de cotisations annuelles

Avoir une épargne substantielle à la retraite demande de la rigueur et de la prévoyance. Dans ce cadre, il est important de connaître les limites de cotisations pour optimiser vos économies. Pour le pilier 3a, les cotisations sont plafonnées à 6,883 francs pour les salariés. Si vous êtes un travailleur indépendant sans affiliation au deuxième pilier, vous pouvez cotiser jusqu’à 20% de votre revenu ou un maximum de 34,416 francs par an.

Previous post Découvrez les pièges à éviter lors d’une construction de maison
Next post En quoi consiste les contrats proposés par les constructeurs de maisons individuelles ?